Poèmes

 





Poèmes

Pour Maman - Pour Papa - Merci - Noël - Pâques - Autres


Pour Maman
Merci à mes enfants : Cédric, Céline, Yoann, Cindy, Kévin, pour ces poésies récitées lors de la fête des mères.
et mes petits enfants : Léo, Agathe, Giulyan, Mélissa, Célia, Laly, Alice.
 

Emotion, Tendresse, Amour, Fierté à partager. Je vous aime. Maman



Bonne fête,à toi,ma Maman

Jean Glauzy

De tout coeur et très tendrement
Bonne fête,à toi, ma Maman.
Tant que tu me tiens par la main
Je sais que tous mes lendemains
Sont pleins d' amour, de caresses,
Et, si parfois je te blesse
Si je suis désobéissant
Menteur, paresseux ou méchant
Si je prends plus que je donne.
Je sais que tu me pardonnes.
Aussi, je redis tendrement :
"Bonne fête, à toi, ma Maman ". 
 
 Bonne fête, Maman
 
                               
 Petit oiseau, à la volette
 Viens te poser dessus mon doigt
Que je te dise , à la volette
Un grand secret, rien que pour toi !
La plus jolie fée de la terre,
C'est ma Maman, ma Maman à moi !
Petit  oiseau, à la volette
Porte lui ce baiser pour moi ! 
Ce qui ne peut s' user

Tout peut s' user.
Mais moi,
je connais quelque chose
qui ne peut jamais  s'user.
C' est la joue de Maman
qui reçoit des baisers de son enfant. 

 J' aime ma maman

Un jour , dans ton ventre je me demandais
si tu étais belle, douce et très gentille.
9 mois plus tard,
je suis venu(e) au monde et j' ai constaté
que tu étais très belle, très douce et très gentille.
Mais tu sais bien que même,
si je suis méchant(e),
je t' aime qu' en même,
et tout le monde aime sa maman surtout moi.
La maman de mes rêves. 
 
 Ma Maman
Christian Merveille

Je connais quelqu'un de tout doux.
Qui sent bon les bisous.
Je connais quelqu' un que j' aime bien.
Qui sent bon les câlins.
Je connais quelqu' un que j' aime tant.
Que j' appelle "Ma Maman" 
 Maman
Fernande Cacheux

Je t'aime maman chérie.
Je t'aime maman jolie.
Je t'aime maman douceur.
Je t'aime maman bonheur.
Et de tout mon coeur
je t'offre ces fleurettes
pour le jour de ta fête ! 

La Marguerite

Toutes les mamans
devraient s'appeler Marguerite.
Toutes les mamans
pour qu' on leur dise très vite :
je t'aime un peu,
c' est pas du jeu,
beaucoup,
ça c' est plus doux,
passionnément ,
en te serrant,
à la folie,
oh oui, oh oui !
mais pas du tout,
ça voyez-vous,
on ne le dit jamais
ça ne serait pas vrai.
 
La merveille
Glyraine 

Ma vie est un enchantement :
quand je m'endors,
quand je m'éveille
ou quand je joue,
à tout moment,
une fée douce me surveille
et m' entoure de soins charmants.
Cette merveille :
c' est ma Maman
Maman

Quand je joue à la poupée,
parfois elle est cassée.
Quand je regarde la télé,
parfois elle est brouillée.
Mais quand je donne un baiser
rien n' est brouillé
rien n' est cassé.
Alors, aujourd'hui
pour toi Maman
de tout mon coeur,
très tendrement
je t'offre ce petit poème
pour dire
"que je t'aime ". 

Maman

Quel  miracle vivant qu' une mère !
D'autres peuvent nous aimer.
Seule notre mère nous comprend.
Elle peine pour nous.
Veille sur nous.
Nous chérit.
elle nous pardonne tout.
Elle prie pour nous
et le seul mal
quelle puisse jamais nous faire,
c' est de mourir
et de nous abandonner... 
 
Maman

Qu'on soit jaune, qu'on soit noir, qu' on soit blanc :
on a qu' une maman.
Qu'on soit bête, qu' on soit intelligent :
on a qu' une maman.
Qu' on soit riche, qu' on soit manant :
on a qu' une maman.
Qu'on soit petit, qu' on soit grand :
on a qu' une maman.
Qu'on soit jaune, qu' on soit noir, qu' on soit blanc, on aime sa maman.
Et moi je dis :
" Bonne fête Maman ". 
Ma petite Maman

Ne crois pas que j' allais oublier ta fête.
Depuis plusieurs jours,
je répète seul dans ma tête,
ces quelques vers :
" Prends-moi sur tes genoux,
je te ferai de gros bisous,
et je te dirai doucement  Bonne fête Maman
Toi que j' aime tendrement " 

Ma chère Maman

Pour tout le bonheur
que tu as su me procurer...
Pour la confiance
que tu m'as toujours accordée.
Pour la douceur de tes paroles
qui m' ont si souvent réconfortée.
Pour tes sourires
qui m' ont illuminée.
Pour être l' exemple
qui m'a toujours guidée...
Maman,
je veux que tu saches que,
pour la vie,
tout l' amour que j' ai en moi
je le partagerai avec toi. 
 
Merci Maman
Marthe Amiot 

Pour les nuits de nos maladies.
Pour les bons gâteaux que tu fais.

Pour les soirs auprès de la lampe,
quand tu recouds nos tabliers.

Merci Maman.
Pour le creux douillet de tes bras,
Pour la musique de ta voix,
Pour les chants qui nous ont bercés,
Pour les pleurs que tu as versés,
Merci Maman.
Pour le travail de chaque jour
que tu fais avec tant d' amour.
Merci Maman. 

Pour Maman

Jean Marcel "Enfantaisies" 

Lorsque je dis Maman,
c' est un bruit d' ailes dans mon coeur,
Un oiseau me frôle la joue,
le jardin se couvre de fleurs,
je me sens plus fort, tout à coup.

Lorsque je dis Maman,
c' est une danse dans ma vie,
la mer se roule sur la plage,
le soleil efface la pluie,
et mon bonheur est sans nuage.

Lorsque je dis Maman,
même au plus dur de mon combat
même au plus noie de ma tempête,
le vent s' essouffle dans les voiles,
c' est près d' elle que je fais escale.

Lorsque je dis Maman,
la source jaillit du désert,
la nuit multiplie ses étoiles
le ciel rêve dans la rivière,
je sens soudain sur mon visage
le regard ému de ma mère.

 
  

Tant que mes yeux verront le jour
Jean Glauzy 

Tant que mes yeux verront le jour,
je te donnerai tant d' amour,
tant de plaisir et tant de joie,
que tu ne penseras qu'à moi. 
Même quand tu prendras de l'âge,
je verrai toujours ton visage
tel que je le vois aujourd'hui.
sans une ride et si joli. 
 

Tendre bouquet
Paul Gravollet 

Sur chaque fleur que j' ai cueillie,
Ma bouche un instant s' est posée ;
Ainsi pour ma maman jolie,
J'ai fait un bouquet de baisers.

J'ai prononcé des mots charmants,
Tout bas, au fond de leurs corolles :
Au coeur de ma chère Maman,
Leur parfum dira mes paroles.

Sur chaque fleur que j' ai cueillie,
Ma bouche un instant s' est posée ;
Ainsi pour ma maman jolie,
J'ai fait un bouquet de baisers.

 
 "Une maman manie deux forces :
La tendresse et l'amour"
Jean Gastaldi 
Ma mère,
à toi je me confie.
Des écueils d'un monde
trompeur
Ecarte ma faible nacelle.
Je veux devoir tout mon
bonheur
A la tendresse maternelle.
Alfred de Musset 
" Tendresse maternelle
Toujours se renouvelle. "  
 




Pour Papa




Bonne fête

 
Bonne fête Papa !
Je t'aime, t'aime tant.

J' ai cueilli quelques fleurs
Tout au fond de mon coeur.
J' en ai fait un bouquet
qui ne fâne jamais. 

Bonne fête Papa !
Je t'aime, t'aime tant.

Et tout bas, je répète :
"Mon Papa, Bonne fête "
C'est un petit poème
Pour te dire " je t'aime".
 

Bonne fête
Pierre Coran 

Dans mon bouquet
De fleurs des champs
Petit bleuet
Deviendra grand.

Petit bleuet
Deviendra fleur
Dans mon bouquet
Porte-bonheur.

Près du bleuet
Parmi les fleurs
J'ai en secret
Caché mon coeur.

Qui bat de joie
Aujourd'hui
Rien que pour toi
Papa que j' aime.
 
Papa
Christian Merveille 

Papa qui pique

Papa tout doux

Papa musique

Papa gros loup

Papa comique

Papa bisous

Papa magique

Je t'aime beaucoup 

Le cadeau du petit...

Charles Fuster 

Tu cherches, doux petit, un cadeau pour ton père.
Ne laisse pas errer ton désir vagabond,
Car le plus beau présent que tu puisses me faire,
C' est d'être bon.

Tu me vois souvent grave et quelque fois sévère,
Mais mon coeur vibre trop pour ne jamais se fermer :
Va ! Le plus beau présent que tu puisses me faire,
C'est de m'aimer.

Je t'aime et le bonheur qu'entre tous je préfère,
C'est le tien, cher oiseau si frêle, si peureux,
Et le plus beau présent que tu puisses me faire,
C'est d'être heureux.
 
Pour la fête de mon père
Claire Goll

Pour la fête de mon père
L'oiseau de l'aube a flûté
Dans le pré de primevères.

J'ai cueilli ce gros bouquet
De sourires et d' oeillets
Dans un manteau de fougères. 

Cherche !
Une invisible  fleur s' est cachée à l' intérieur :
C'est peut-être bien mon coeur 

Pour Papa


J'écris le mot : "agneau"
Et tout devient frisé,
La feuille du bouleau,
La lumière des prés.

J'écris le mot :
"forêt"
Et le vent devient branche
Un écureuil se penche
Et me parle en secret.

J'écris le mot :
" étang"
Et mes lèvres se mouillent.
J'entends une grenouille
Rire au milieu des champs.

Mais si j'écris :
"Papa"
Tout me devient caresse
Et le monde me berce
En chantant dans ses bras.

 


Pour mon père

Maurice Carème 

Mon père aimé, mon père à moi,
Toi qui me fais bondir
Sur tes genoux
Comme un chamois.

Que pourrais-je te dire
Que tu ne sais déjà ?

Il fait si doux
Quand ton sourire
Eclaire tout
Sous notre toit.

Je me sens fort, je me sens roi
Quand je marche à côté de toi.

 

Pour Papa


- Si j'étais un lapin,
je sauterais sur tes genoux 
pour y faire un gros calin.

- Si j'étais un petit chat,
je jouerais avec toi.

- Si j'étais une fleur,
pour toi,
je fleurirais de toutes les couleurs.

- Mais... je ne suis qu' un petit enfant
qui t'embrasse simplement. 


Poésie inventée par les enfants de moyenne
et gande section
 des primaires de Marconnelle - en Juin 1987.
Un papa,
c'est l'autorité côté cour
et la tendresse côté jardin.
Jean Gastaldi 
 

Un homme
Maurice Carême 

Regardez ! Je suis un homme !
J'ai bêché tout ce coin là.
Les coqs à l'envi claironnent
Que j' ai bêché vite et droit.

Que va penser mon Papa ? 
"Jamais il ne le croira"
Dit ma mère qui rayonne.
Regardez ! Je suis un homme !

Les bourdons autour de moi,
Semblent tresser des couronnes.
Regardez ! Je suis un homme !
J'ai bêché tout ce coin là. 

 
  J' aime Papa,
j'aime Maman,
Mon petit chat, petit chien, petit frère
J'aime Papa
J'aime Maman
Jaime ma Grand-Mère
et mon gros éléphant ! 



Merci





Merci
Judith Bond

Il n'y a jamais eu de temps
Où tu n'as pas été là pour moi
Et même quand je me détourne
Je tourne la tête et vois
Que tu es là.
Attendant que je battes des ailes,
Pour tomber ou voler
Pour m'encourager ou me ramasser,
Dans des momemnts graves
ou sans importance.
L' Amour que tu m'as montré
Me rend fort et libre
Et je tiens à te remercier
D' avoir été là pour moi. 

 
   
     



Noël



Le Guet

J'ai attendu, mais en vain,
Le Père Noël sur son chemin.
En vain, je l' ai guetté 
Des heures, sur la route enchantée.
Je ne l' ai pas vu.
Il n' est pas venu.
Quand on ne dort pas,
Il ne vient pas.
Quand on est vilain,
Il ne donne rien.
Quand on fait le fou,
Il nous reprend tout.
 
 Préparatifs

Habille-toi Père Noël 
Car il fait très froid dehors !
Mets ta chemise de laine
Ton grand caleçon
Ton beau pantalon
Ton grand ceinturon
Tes chaussettes bien tricotées
Tes bottes fourrées
Ta veste brodée
Ton bonnet pointu 
Turlututu ! 
 
     




Pâques



Les oeufs de Pâques

Il y a dans la grange
Une petit' poule blanche
Qui t' a pondu Camille
Un oeuf à la vanille.

Il y a dans l'église
Une petit' poule grise
Qui t' a pondu Maria
Un oeuf en chocolat. 
 
   
     



Autres


Poëme d'Alzheimer

Ne demande pas de me rappeler.
N'essaie pas de me faire comprendre.
Laisse-moi me reposer.
Fais-moi savoir que tu es avec moi.
Embrasse mon cou et tiens ma main.
Je suis triste, malade et perdu.
Tout ce que je sais
C'est que j'ai besoin de toi.
Ne perd pas patience avec moi
Ne sacre pas, ne crie pas, ne pleure pas.
Je n'y peux rien de ce qui m' arrive.
Même, si j' essaie d'être différent
Je n'y arrive pas.
Rappelle-toi que j'ai besoin de toi.
Que le meilleur de moi est parti.
N'abandonne pas, reste à mes côtés
Aime-moi, jusqu'à la fin de ma vie.

 
L' Amitié


L' Amitié c'est une écoute
quand le coeur est en déroute.
Qui jamais ne se permet
de juger, ni de peiner.
Elle peut tout partager
de nos joies, de nos secrets.
Que ce soit la nuit, le jour
elle vole à notre secours.
Impalpable comme le vent,
forte comme l'océan.
L' amitié c'est de l'Or
que l'on garde comme un trésor. 
   


 Promesse à mes enfants

Je suis ta mère avant d'être ton amie.
Je vais t'espionner... te sermonner... te rendre fou...
te "pourchasser"...
être parfois ton pire cauchemar...
Tout ça parce que JE T'AIME !!!
Quand tu comprendras ceci,
je saurai que tu es une personne responsable ! 
Tu ne trouveras jamais quelqu'un qui t'aime,
prie, prend soin et s'inquiète pour toi,
bien plus que moi!!
Si tu ne me détestes pas une fois dans ta vie,
alors,
c' est que je ne fais pas mon boulot de parent
correctement. 

 


 Supplice d'un enfant à ses enseignants


Apprenez- nous l'enthousiasme.
Enseignez-nous l'étonnement de découvrir.
N'apportez pas seulement vos réponses.
Réveillez nos questions.
Accueillez surtout nos interrogations.
Appelez nous à respecter la vie.

Apprenez-nous à échanger, à partager, à dialoguer.
Enseignez- nous les possibles de la mise en commun.
N'apportez pas seulement votre savoir.
Réveillez notre faim d'être.
Accueillez nos contradictions et nos tâtonnements.
Appelez nous à grandir la vie.

Apprenez- nous le meilleur de nous même
Enseignez- nous à regarder,
à explorer, à toucher d'indicible.
N'apportez pas seulement du savoir faire.
Réveillez en nous le goût de l'engagement.
Accueillez notre créativité pour baliser un devenir.
Appelez nous à enrichir la vie.

Apprenez- nous la rencontre avec le monde
Enseignez- nous à entendre au delà des apparences.
N'apportez pas seulement
de la cohérence et des brides de vérités,
Eveillez en nous la quête des sens.
Accueillez nos errances et nos maladresses.
Appelez nous à entrer dans une vie plus ardente.
Il y a une urgence vitale.
 
 Jacques  Salomé